29 novembre 2017

Un peu de vie qui nous entoure

Des fenêtres de mon bureau je regarde les arbres bouger. Le vent commence à se faire sentir . Je me souviens , lorsque je suis arrivée sur la ville blanche, j'étais impressionné par le vent qui soufflait très fort. J'habitais en face de la mer, et en face de l'autre continent. Et on ressentait dans la nuit, comme si le vent pénétrait dans notre âme, pour affronter nos idées. Ce vent en ce moment, je ne le ressens que par les arbres plantés sur le trottoir , pour montrer qu'il reste encore un peu de nature. Car nous le savons tous,... [Lire la suite]
Posté par haltifa à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

19 novembre 2017

Métamorphoser les idées reçues

Danser sous la pluie, sentir la vie. Métamorphoser les idées reçues de ce que l'on doit faire ou ne pas faire, et savoir que tout est imposé selon une pensée définie. Ils ont prétendu qu'ainsi nous ne serions pas en convalescence. J'ai envie de leur dire que nous sommes presque tous en convalescence de notre propre vie. Sous le rythme des goutes qui tombent des nuages pour venir rafraichir la terre, on se balance, chacun suivant sa propre cadence, avec la seule musique que nous entendons, celle qui vient de notre esprit. Notre... [Lire la suite]
Posté par haltifa à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 novembre 2017

Courage by Anne Sexton

Courage by Anne SextonIt is in the small things we see it.The child's first step,as awesome as an earthquake.The first time you rode a bike,wallowing up the sidewalk.The first spanking when your heartwent on a journey all alone. When they called you crybabyor poor or fatty or crazyand made you into an alien,you drank their acidand concealed it.Later,if you faced the death of bombs and bulletsyou did not do it with a banner,you did it with only a hat tocomver your heart.You did not fondle the weakness inside youthough it was there. ... [Lire la suite]
Posté par haltifa à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 novembre 2017

Un samedi qui allait paraître long...

Aujourd'hui, après la prière du matin , je suis restée dans mon lit 30 minutes à vouloir chercher le sommeil, qui lui à mon avis s'était éloigné de moi . Mais finalement, ce matin est identique à beaucoup d'autres matin, sauf que depuis peu de temps, ces longues insomnies reviennent, alors que cela faisait quelques temps qu'elles avaient disparues. C'est un samedi qui allait me paraitre long, peut être car en ce moment je suis presque un peu fragile. Certains diraient que je suis tellement forte, que la fragilité ne peut pas... [Lire la suite]
17 novembre 2017

Mais si il y'a un départ, il y a aussi un retour.

j'ai allumé la télé, puis je l'ai éteint . Je n'ai vraiment pas envie de laisser mes pensées croupir dans les informations de ce monde surpeuplé de guerre, de haine, de mensonges et de pouvoir . Un peu mal à la tête, enfin du peu de ce qu'il me reste de la tête, je prends un médicament. Un de plus, un médicament qui vient cerner la douleur, mais qui finalement ne servira à rien d'autre que la maquiller. Pas grave. Nous maquillons tous nos pensées un jour, afin de ne pas nous laisser emporter par l'amour, ou la sécheresse, ou les... [Lire la suite]
Posté par haltifa à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
07 novembre 2017

Des milliers de kilomètres, de voiture en avions

j'ai parcouru quelques kilomètres, au volant d'une voiture, puis de quelques avions. J'ai débarqué dans un autre continent, là ou les gens vous regardent quelques fois avec mépris, mais ou il existe d'autres qualités que je ne peux trouver dans la ville blanche. Je me suis dit que mon aventure devrait continuer ainsi, entre deux continents, sur des périodes que j'aurai définit personnellement, pour que je puisse y trouver ma place. J'ai comme l'impression de n'avoir pas de réelle place . Partout je me demande si je suis réellement là... [Lire la suite]